Mercenaire - La critique de Quentin

Publié le par Insup

Critique du film

Mercenaire

Dans l'ensemble, j'ai aimé le film. Pourquoi ?

D'un côté, il y a le cadrage sur le personnage principal, Soane, jeune Wallisien de 19 ans. Il quitte sa terre natale pour la France, "vendu" à un club de rugby par un homme au dessein peu vertueux.

Autre chose qui m'a plu : Lors d'un des matchs, l'équipe de Soane est en mauvaise posture. Lors de la pause, Soane se lève d'un coup et commence à se remettre d'aplomb et entame une danse traditionnelle de son pays : Le Hakka. Ceci a pour effet de galvaniser l'équipe, qui par la suite gagnera le match.

Chose qui m'a aussi marqué : Une scène un peu fantastique. C'est lors de deux moments difficiles pour Soane, à son arrivée en France, une fois dans son bungalow et après une soirée bien arrosée non loin d'un parking : Soane se remémore le bruit des vagues et la vision de son chien à 3 pattes : Elvis.

L'histoire du père de Soane reste aussi énigmatique. On ne connait pas son passé, on apprend qu'il a vécu le même type d'expériences que son fils, un séjour en France, difficile apparemment.

Grâce à cela, on peut comprendre son comportement protecteur. Cependant, il est violent dans ses propos et s'en prend à son fils ainé.

J'ai observé une opposition au niveau des couleurs : son pays natal, le paysage est vivant, la mer, les vagues, le bruit de celles-ci, les coquillages, le ciel ensoleillé (couleurs vives).

Et une fois en France, c'est un paysage plus industriel et vide (la campagne) et moins vivant (couleurs plus ternes).

Petit bémol par ailleurs :

L'histoire d'amour entre Soane et Coralie n'est, à mon avis, pas assez développée.

Je reviens sur le match : Dans la scène du vestiaire, Soane se lève, mais on ne sait pas pourquoi. Pense-t-il à son pays ? Ou à sa bien-aimée ? Mais cela reste dans l'ombre, car on ne le saura jamais, et c'est pour moi gênant.

Tout comme la relation Soane-Coralie, qui se termine assez brutalement, la dernière scène se passant à la caisse d'un supermarché où travaille Coralie, Soane tente de reconquérir sa belle, mais en vain, et cette relation finira comme ça.

Petit conseil au réalisateur : Dans ce genre de cas, une scène post-générique aurait pu être une bonne idée.

En conclusion, le film est énigmatique dans son ensemble. Les différentes histoires des différents personnages donnent presque envie d'en savoir plus.

Certaines scènes m'ont marqué, particulièrement celle du Hakka et la force qu'elle influe au personnage principal.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article